Poser une question

  • Merci d’utiliser ce formulaire de préférence pour poser vos questions
  • Si vous posez une question pour la première fois, veuillez consulter les instructions

Chargement…

8 réflexions sur “Poser une question”

  1. Agathe VASTEL-PARIS

    bonjour,

    j’ai une question à vous poser sur la respiration synchrone et sur la respiration empathique.
    Après avoir essayé et constaté les effets en consultation , ou avec mes proches, et même avec mon chat… j’ai envie de vous poser une question qui élargit le champs d’application de cette technique.
    Puisque nous sommes énergie, vibration, et fréquence, ainsi que le reste du vivant et du cosmos…

    est-ce que la respiration empathique a un effet sur les végétaux? par exemple si je jardine, est-ce que mes plantes vont mieux pousser si je leur envoie mon empathie à la fréquence de résonnance du SNA? (ce qui vérifierait le proverbe qui dit que les plantes piussent mieux avec beaucoup d’amour. je sais qu’une expérience avait été faite là dessus, avec résultat)
    est-ce qu’on retrouve cette fréquence de résonnance 0,1 Hz dans l’univers? on se sent parfois bien dans certains endroits, sans trop savoir pourquoi, juste on se dit que cet endroit a de “bonnes vibrations”. je ne peux pas m’empêcher de me poser la question… est-ce que un endroit peut entrer en résonnance avec notre SNA à 0,1 Hz , et expliquer ce bien-être ressenti?

    1. Question passionnante que je me suis souvent posé.
      Ma réponse est probablement, l’univers est un ensemble de phénomènes vibratoires et la résonance en fait partie.
      Nous débordons du sujet, mais tout reste à découvrir.

  2. Bonjour,
    j’ai lu votre livre intuition avec curiosité, puis intéret et enfin délectation !
    bon disciple de Bachelard, je désaprends pour mieux apprendre. Mon éducation , reçue de mes parents, n’a eu de cesse d’encourager le mental au détriment des tripes, et de déconnecter les deux… je sens bien que ça cloche !
    mais comment oser se faire confiance dès lors ?
    la cohérence cardiaque est une grande aide et je l’ai adoptée pour mon chemin de développement personnel.

    Une question me vient néanmoins :
    pour une personne qui est plutôt anxieuse, comment faire la part des choses entre une réelle intuition, un pressentiment (en accueillant en soi les sensations corporelles médiées par la voie adrénergique, comme vous l’expliquez magnifiquement) , et donc faire confiance à ce préssentiment de danger .
    Ou d’autre part, quand on est anxieux, on a tendance à “l’anticipation anxieuse” du futur, aux scénarios catastrophe… dans ce cas , une telle personne ressentira aussi les signaux d’alarme adrénergiques, mais en excès, pour tous les événements de sa vie… et cela peut conduire à des stratégies d’évitement, ou à développer des phobies. et à les rationaliser en se disant qu’on a ressenti réellement les émotions de danger…
    QUe faire alors?
    Est-ce que la cohérence cardiaque ne peut pas dans ce cas contribuer à atténuer ce “bruit de fond” anxieux parasite petit à petit, et amener de la clarté et du courage pour aller de l’

  3. en patientèle,
    peut-on utiliser le rapport RMSSD /SDNN pour éviter de faire les analyses cortisol/dhea?

    si oui est ce que le EMwave pro donne ces calculs quelque part?
    l’enregistrement doit se faire comment? une minute, sans guide respiratoire, sans entrer en cohérence cardiaque?

    est ce qu’on pourrait utiliser le spectrogramme? est ce qu’il y a par exemple des valeurs seuils de bonne santé pour VLF, LF et HF?
    est ce que si on calcule (VLF+HF+LF)/HF , on peut retrouver un indicateur équivalent à RMSSD/SDNN?

    ça pourrait être un bon moyen de mesurer le degré de ressource face au stress de nos clients/ patients… car souvent ils sont dans le déni, et les questionnaires fonctionnels ne sont pas aussi performants.

    1. Oui le rapport SDNN/RMSSD est corrélé au rapport Cortisol/DHEA.
      Non, le EmWavePro ne donne pas le résultat de ce calcul, il est donnée par le EmWavePro PLUS.
      On utilise les deux façons de le calculer avec et sans respiration guidée.
      Avec la respiration guidée il est possible de faire des enregistrements de une minute seulement.
      Sans la respiration guidée, les enregistrements doivent être de plus longue durée.
      Les valeurs du spectrogramme sont aussi corrélées comme vous le suggérez.
      Très intéressant dans l’évaluation de la santé par la variabilité cardiaque.

Laisser un commentaire

Panier
Retour haut de page