Un grand moment de résonance

Cinq cents professionnels de la cohérence cardiaque réunis en congrès à Marseille en avril 2018, ce fut un grand moment pour moi, David O’Hare.

Je n’aime pas vraiment livrer mes émotions et mes sentiments, cependant, à Marseille en 2018, j’ai véritablement vécu un grand moment d’émotion et de partage. C’était dans le grand amphithéâtre de la Faculté de Médecine de Marseille, là où j’avais étudié et présenté ma thèse de doctorat quarante deux ans auparavant, un lieu mythique et hautement symbolique pour moi.

Nous avions eu l’ambition, mon équipe et moi, de créer le premier congrès mondial de la cohérence cardiaque ; un projet un peu fou, je le sais aujourd’hui.

J’avais invité vingt-quatre de mes amis, formés à la cohérence cardiaque par moi au cours des quinze années précédentes en leur demandant de présenter, au congrès, leurs expériences de la cohérence cardiaque en tant que professionnels dans des domaines très spéciaux, originaux ou inattendus. J’espérais qu’au moins la moitié d’entre eux répondraient à mon appel amical. Ils sont tous venus, de France, de Suisse, de Belgique, du Québec ! Un bonheur et une fierté pour moi.

Vingt sujets tous aussi extraordinaires (qui sortent de l’ordinaire) les uns que les autres, dans tous les domaines. 

La cohérence cardiaque à l’école, trois enseignants ont raconté leur bonheur de présenter la cohérence cardiaque à l’école et proposé une vaste étude qui fut réalisée par la suite. L’armée de l’air avec une médecin colonel, la police nationale avec un préparateur mental qui ont présenté la cohérence cardiaque pour les forces de l’ordre. Une vétérinaire pour la cohérence cardiaque chez les animaux, et oui ! Et des représentants de toutes les branches des professionnels, psychiatre, sophrologues, hypnothérapeutes, infirmiers, intervenants en entreprises ont exposé leurs pratiques professionnelles avec la cohérence cardiaque bien à l’aise dans leurs boîtes à outils.

Ce fut un grand moment de ma carrière de médecin, un peu comme si une boucle s’était fermée, quarante deux ans d’une vie de médecin. J’étais comblé, heureux et fier de cette réussite, celle de la cohérence cardiaque dans toutes ces situations inattendues, celles des professionnels que j’avais formés, celles de ce congrès qui a réuni cinq cents professionnels désireux d’explorer ces possibles.

Avec plus de quatre mille professionnels formés au moment où j’écris, je peux dire que je suis un médecin formateur comblé et heureux.

David O’Hare

J’avais besoin de le partager, de remercier mes amis, pour leur confiance et leurs témoignages puissants.

Nous avons clôturé la session avec une majestueuse séance de respiration synchrone où cinq cent participants et vingt-cinq conférenciers debout ont synchronisé leurs respirations, leurs émotions, leurs expériences et leurs ambitions accompagnés par la musique d’Anthony Doux, musicologue et praticien sonore.

Merci pour ces moments de résonance fabuleux,
David O’Hare