Tension, attention, intention …

Né de la tension de la vie moderne, le désir de cohérence commence par l’attention portée à la pratique respiratoire et se poursuit par la simple intention de recentrage.

La pratique régulière de la cohérence cardiaque est probablement la technique au meilleur rapport temps investi dans l’apprentissage et les sessions par rapport aux bénéfices physiologiques, psychologiques et mentaux.

Lorsque vous vous informerez sur la cohérence cardiaque vous découvrirez que la pratique commence par un apprentissage respiratoire qui peut prendre plusieurs semaines. Cette attention portée à la respiration est un investissement en temps très rentable, il n’est fait qu’une seule fois et l’installation de la ressource cohérence cardiaque vous accompagnera tous les jours de votre vie, les jours clairs et heureux mais aussi les jours sombres et gris.

C’est une quinzaine de minutes par jour, tous les jours, beaucoup d’attention au début, puis, petit à petit avec cette simple attention rituelle portée à la respiration, vos séances pourront être induites par la simple intention de se retrouver en cohérence, en équilibre, en sérénité émotionnelle.
Ce n’est pas pour rien que l’un des premiers logiciels de cohérence cardiaque s’appelait le freezeframer. Freeze frame en anglais signifie arrêt sur image, le logiciel était donc un inducteur d’arrêt sur image, une pause, un passage en apesanteur émotionnelle qui permet un reset, un recentrage, un retour au neutre, au calme, à l’équilibre.

Ça vaut le coup d’essayer, donnez-vous trois semaines attentives …
La première intention, c’est la vôtre.

David O’Hare